Je veux y croire encore

Trop bête pour planquer la cagnotte

Trop égoïste pour aimer

J’ai jamais su ouvrir la porte

A ceux qui voulaient m’habiter

Trop vite à des voleurs de poules

Trop peu à des semeurs de vent

J’ai jamais su ouvrir la porte

Jamais su prendre le temps

 

Jamais su porter de drapeau

L’insigne d’une bande

Sur le blouson, derrière l’auto

Pas de symbole, pas de légende

Jamais su donner de repères

Trop peur d’être manipulé

Jamais su ouvrir la barrière

Ou alors, j’ai oublié

 

Ce soir, tu frappes à ma porte

Tu crois que c’est facile

De quitter son renfort

D’abandonner son île

J’ai mis trop de temps à bâtir

Le bunker haute sécurité

Qui me protège pour l’avenir

Des relents de fraternité

 

T’étais où quand ça allait mal ?

Dans quelle galaxie ?

Lisais-tu ton journal ?

Soignais-tu tes brebis ?

Quand j’ai crié au secours

A m’en briser la voix

Tes théories d’amour

M’on fait sourire tout bas

 

J’ai pris dix ans par an

Je m’sens comme un vieillard

C’est sûr, je perds mon temps

A gober tes histoires

J’ai remonté la pente

Comme on sort de prison

Tu sais c’que ça représente

Comme remise en question

 

Ce soir tu frappes à ma porte

Entre, je t’en supplie

J’ai besoin de main forte

Pour rebâtir ma vie

Je veux y croire encore

J’veux y croire à jamais

J’ai jamais su ouvrir la porte

Mais j’finirai par y arriver

Paroles et Musique : THEOZED

Les textes de l'album